Le COVID-19 a exposé la vérité : les lois, les règles et les règlements sont futiles, les humains sont nés libres

La seule bonne chose à tirer de la panique du COVID-19 est la sensibilisation croissante du grand public. L’escroquerie a révélé la futilité de la plupart des règles, lois et règlements, car les gens ont découvert qu’ils n’ont pas à obéir à un dirigeant ou à un politicien parce qu’ils sont nés libres.

covid liberté

Les réglementations qui limitent inutilement la liberté, réduisent l’innovation et l’accès des Américains aux soins sont suspendues dans tout le pays, et non parce que les politiciens se sont réveillés et ont décidé de céder un certain pouvoir. Au lieu de cela, les Américains ont décidé de désobéir aux lois jusqu’à leur inexistence. Les gens se rendent enfin compte que l’encre sur le papier ne peut pas les contrôler inutilement ; ils laissent faire. Depuis mars, Isabelle Morales de Townhall a compilé plus de 500 exemples de règlements de ce type qui ne sont rien d’autre que des ordres donnés aux gens que le gouvernement veut asservir. Ces règlements sont suspendus afin de soulager les prestataires de soins, les hôpitaux, les entreprises et les citoyens pendant la pandémie de coronavirus.

Les gouverneurs et autres politiciens reconnaissent que la simple application de ces règles et lois fait peser un lourd fardeau sur certains des marchés les plus importants des États-Unis. C’est pourquoi leur suspension est jugée nécessaire en ces temps difficiles. En fin de compte, aucune de ces réglementations n’aurait dû être créée au départ. Dans d’autres circonstances, les effets de ces réglementations passent inaperçus parce que la force du marché couvre les traces du gouvernement. –Isabelle Morales de Townhall

Souvent, les marchés survivront en dépit des réglementations, mais les gens commencent à se rendre compte que ces règles n’ont pas été créées dans leur intérêt, mais dans celui de l’État. Lorsque les gens désobéissent en grand nombre, ils se rendent compte qu’ils ont été contrôlés toute leur vie. Le fait que ces règles n’auraient jamais dû être créées au départ est un point discutable. Ce qui est important, c’est que les gens se rendent enfin compte que le gouvernement n’est pas là pour les aider et les protéger. Il est là pour les contrôler et les manipuler, avec l’aide des grands médias, bien sûr.

freedombreakchain

Le seul moyen de s’en sortir a toujours été, et sera toujours, la désobéissance civile. Peu importe le nombre de règles, de lois ou de règlements que le gouvernement crée ou élimine, car les personnes libres agissent uniquement sur leur propre moralité. Les personnes libres savent déjà qu’elles n’ont aucune obligation d’obéir à un ordre, en particulier celles qui violent leurs droits humains individuels donnés par Dieu.

Source: SHTFPlan.com, le 1er juin mai 2020Traduction par Aube Digitale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *